Des vacances ensemble

VACANCES ENSEMBLE

UNE EXPERIENCE FAVORISANT L’ACCUEIL ET L’INTEGRATION DES FAMILLES DANS LA VIE COMMUNAUTAIRE

Télécharger le pdf de l’animation

 Télécharger l’article

 

 

Où CELA S’EST FAIT :  Dans des gîtes de montagne différentes chaque année : Cévennes, Alpes, Auvergne Pyrénées. Cette année le Morvan

POUR QUEL TYPE DE PAROISSE : géré au niveau du consistoire Loire Océan (Région Ouest de l’Epu)

Budget moyen par personne par semaine : 150 €

POUR REPONDRE A QUEL BESOIN : Au départ envie d’un petit groupe ayant envie de faire des partages bibliques tout en randonnant. 35 personnes environ sur 2 semaines distinctes à la suite (donc 70 personnes ne bénéficient).

  

Le groupe est intergénérationel : parents ou grands parents avec ou sans enfants et ados, célibataires de tous âges. Un partage autour de thèmes avec un support biblique est proposé par âges le matin : adultes, puis en parallèle enfants et ados.

Le séjour est en gestion libre : c’est moins cher et faire la vaisselle est un moment convivial…

 

CE QUE CELA A PRODUIT :

  • une meilleure connaissance des uns et des autres ( et du pasteur) donc une plus grande communion paroissiale, et consistoriale. Renforcement des groupes de catéchèses au retour car les enfants se connaissent bien.
  • La possibilité à des personnes seules avec ou sans enfants d’avoir des vacances, quelles que soient les ressources financières (aides de l’Entraide)
  • Découverte ou approfondissement de la bible
  • Inter-religieux : se sont ajoutés au fil du temps des catholiques et des baptistes, attirés par une autre lecture de la bible
  • Evangélisation : adultes non croyants découvrant le Bible, mais aussi catéchèse d’enfants n’allant pas à l’église, ou d’ados idem (amis, copains, petits enfants…)

 

CE QUE CELA DEMANDE COMME ORGANISATION :

  • trouver un lieu (le plus difficile) en gestion libre pour 40 personnes dans des lieux différents chaque année
  • avoir des participants qui gèrent les différentes tâches majeures : moments de réflexion du matin pour chaque âge, logistique repas (inscriptions, courses, car en gros une famille assure la cuisine d’un repas, pic nique le midi), organisation des balades ou visite, gestion du contenu des soirées, plus un pilote général.

 

DE QUOI SE CONSTITUENT LES MOMENTS BIBLIQUES ET CATECHESE, COMMENT ?

On commence le matin par 30mn de chants et méditation faite par les uns et les autres.

En général 1h pour les adultes sur un thème choisi ensemble (ex. l’argent, Résister, Calvin, Rencontres avec Jésus, la guérison, force de faiblesse, la paix etc., avec à chaque fois un support biblique à la réflexion, travaillé en petits groupes.

Puis 1h en // jeunes et enfants. Même principe avec ou non le même thème. Pédagogie adaptée. Cette année, pour les ados : préparation du Grand Kiff avec son thème.

 

PERSONNES RESSOURCES ?

Chaque semaine : le pasteur et des paroissiens aux compétences complémentaires (2 ou 3 qui portent la préparation de l’ensemble en équipe)

 

Où SE FORMER / Où TROUVER DE L’AIDE POUR LE REALISER ?

Demander au pasteur d’Anger, Etienne BERTHOMIER (erf.ac[@]free.fr), ou Françoise Giffard (fbgiffard[@]wanadoo.fr)

Ce n’est pas très compliqué. Il faut un bon organisateur qui répartisse les rôles entre tous les participants, chacun apportant sa pierre à l’édifice (inscriptions, courses, repas, vaisselle, catéchèse, veillées, comptes, etc…). Avec le temps on a fait des listes types des besoins en nourriture et autres, nos recueils de chants (on emmenait ceux de l’Eglise au début.)

On cherche le gîte un an à l’avance. Les bulletins d’inscription avant Noël. Puis on lance l’organisation début juin.

Avec le temps il y a un noyau qui revient d’une année sur l’autre et qui sait comment on fait et cela rend les choses faciles.

La présence d’un pasteur semble un facteur important pour les participants. On voit que les inscriptions sont liées au pasteur de chaque paroisse (les Angevins s’inscrivent avec les pasteurs d’Angers majoritairement, les Saumurois avec le leur etc..). Le cadre est donc clairement paroissial, même si c’est non limitatif. (On prend d’ailleurs une assurance dans ce sens).