Comment impliquer les enfants et leurs parents dans la vie cultuelle ?

Cette fiche fait partie d’un ensemble des 8 fiches Comment faire ? rédigées par le réseau Écoute Dieu nous parle de la région Est-Montbéliard

> Télécharger la fiche Comment impliquer les enfants et leurs parents dans la vie cultuelle ?
> Lire l’ensemble des fiches Comment faire ? 

 

Qu’il y ait peu ou beaucoup d’enfants dans la paroisse, ils représentent un enjeu pour l’avenir, et aussi un témoignage de joie et de foi pour les adultes.

Nous souhaitons,
Que les enfants se sentent chez eux, accueillis par des personnes qui les aiment, les
attendent et se réjouissent de leur présence.

  • Qu’ils fassent l’expérience que Dieu est vivant, qu’on peut le rencontrer et vivre une amitié avec Lui.
  • Que par la présence des enfants (actifs et heureux) nous soyons une communauté qui témoigne de la Bonne nouvelle au monde.
  • Que l’école biblique et le catéchisme ne soient pas seulement un lieu d’enseignement, mais aussi un lieu de prière et de témoignage.
  • Que les parents soient plus impliqués (certains ne font que déposer leurs enfants à l’école biblique ou caté et s’en vont ailleurs).
  • Que la transmission de la foi se fasse aussi dans les familles.
  • Que la vie de l’Église soit plus centrée sur les enfants (une révolution ?).
  • Que les enfants eux-mêmes puissent témoigner de leur foi et en particulier auprès de leurs parents.

Comment s’y prendre ?

Voici quelques expériences vécues dans des paroisses de la Région Est.

 

Pour les enfants :

  • Les enfants participent au début du culte, puis vont à l’école biblique où ils reprennent le thème ou le passage biblique du culte, puis reviennent dans l’assemblée à la fin du culte, au moment de la bénédiction, en faisant face à l’assemblée éventuellement.
  • Il y a un coin enfants pendant le culte pour les 1-3 ans, à portée de vue des parents, avec des bénévoles pour s’occuper d’eux.
  • On peut organiser un week-end intergénérationnel ou sortie commune avec partage du repas, animations, culte, fête.
  • Et célébrer des petits cultes à la maison pour les jeunes ménages avec leurs enfants.
  • Célébrer des cultes autrement au Temple avec ateliers intergénérationnels à la place de la prédication.
  • Après la Cène, inviter les enfants au milieu du cercle des adultes, et distribuer du pain avec une bénédiction.
  • Célébrer des cultes parents enfants où les enfants et les jeunes ont une part active (au culte de rentrée, à Noël, à Pâques, à Pentecôte).

 

Pour les ados et les jeunes :

  • Laisser aux jeunes qui aiment la musique un lieu où ils peuvent jouer ensemble et faire ce qu’ils veulent.
  • De temps en temps, faire des cultes avec des chants attractifs pour les jeunes.
  • Participer à des Groupes Bibliques Lycéens (GBL).
  • Emmener les jeunes à Taizé.
  • Organiser et relancer un groupe post-caté en lien avec le Consistoire.
  • Proposer Alpha couples et/ou diners jeunes actifs, pour leur donner envie d’inscrire leurs enfants à l’éveil à la foi et l’école biblique.

Conclusion
Il ne suffit pas d’avoir des monitrices d’école biblique et un bon matériel pédagogique (de ce côté là, l’offre documentaire est importante) pour que les enfants, puis les jeunes se sentent impliqués dans la vie de l’Église. L’école biblique et le catéchisme ne sont pas seulement des écoles du savoir, mais des lieux de rencontre et de découverte de la foi. Au delà des monitrices et catéchètes, c’est toute la communauté qui est donc concernée. La joie et la confiance en Dieu, que les enfants « sentent » chez les adultes, sont plus contagieuses que n’importe quel enseignement ou discours catéchétique.